FANAF, marché de l’assurance en 2015 et impact de la nouvelle réglementation

Dans l’analyse qui suit, Atlas Magazine examine les données de 16 pays de la zone FANAF c’est-à-dire Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Niger, République centrafricaine, Rwanda, Sénégal, Tchad et Togo.
FANAF

Marché de l’assurance de la zone FANAF en 2015

La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africaines (FANAF) compte actuellement 200 compagnies d’assurance opérant dans 29 pays membres.

A fin 2015, l’ensemble des pays cités a enregistré 1134,9 milliards FCFA (1,89 milliard USD) de primes hors acceptations de réassurance, soit en monnaie locale une hausse de 11,44% par rapport à 2014. Exprimée en dollars, la hausse n’est que de 0,2%.

Sur cinq ans, c’est-à-dire de 2011 à 2015, les encaissements ont progressé de 45,6%. La répartition par branche confirme le poids de l’assurance non vie qui accapare 72,5% de l’ensemble des primes comptabilisées en 2015.

Au cours de l'exercice étudié, le marché africain de l’assurance a montré des signes de ralentissement en 2015. Le volume total des primes s’est contracté de 8,5% à 64,123 milliards USD contre 70,116 milliards USD en 2014.

Le continent a énormément souffert de la dépréciation des monnaies locales face au dollar américain. De plus, les marchés ont fait face à de nombreux défis structurels : harmonisation du cadre réglementaire, digitalisation, micro-assurance.

En pleine reconfiguration, le marché africain de l'assurance dispose d’un important potentiel de croissance. Pour 2015, le continent affiche un taux de pénétration de 2,9% et une densité d’assurance moyenne de 54,7 USD.

L’assurance africaine en 2015

 Primes (en millions USD)Part de l’assurance viePart de l’assurance non vieTaux de pénétrationDensité
Monde
4553 78956%44%6,23%621,2 USD
Afrique
6412368%32%2,9%54,7 USD
Zone FANAF
1 89027,5%72,5%0,89%6,14 USD

Marché de l’assurance dans la zone FANAF: évolution des primes vie et non vie de 2011 à 2015

en milliers USD
 2011Part 20112012Part 20122013Part 20132014Part 20142015Part 2015
Non vie
1 133 60172,3%1 248 14672,09%1 459 15972,75%1 356 76671,90%1 370 78572,5%
Vie
433 37027,7%483 34827,91%546 52927,25%530 32928,10%519 95827,5%
Total
1 566 971100%1 731 494100%2 005 688100%1 887 095100%1 890 743100%

Marché de l’assurance dans la zone FANAF: évolution des primes par pays de 2011 à 2015

en USD
 20112012201320142015Evolution 2014/2015
Côte d’Ivoire
366 806 400417 125 400494 498 600458 061 600464 647 4001,43%
Cameroun
277 316 900295 783 500327 078 200284 991 400293 049 4002,82%
Sénégal
184 609 800184 132 800199 939 400185 300 000199 253 6007,53%
Gabon
183 403 200198 669 600238 332 800219 951 100194 588 800-11,50%
Congo Brazzaville
77 423 500112 862 100143 713 000130 080 600154 105 00018,46%
Rwanda
53 090 40053 301 60060 842 000106 362 20095 628 400-10,09%
Burkina Faso
72 999 30085 807 50097 347 20093 020 60094 962 0002,08%
Togo
71 993 80075 712 50084 129 80081 902 60079 301 600-3,17%
Bénin
68 575 10069 049 80088 116 00074 490 60075 803 0001,76%
Mali
59 324 50057 743 40060 212 60059 296 00057 976 800-2,22%
Madagascar (1)
56 308 00060 368 10067 555 60059 666 60053 645 200-10,09%
Niger
40 220 00044 216 10053 708 80048 363 30048 314 000-0,10%
Guinée Conakry (1)
11 060 50029 073 60036 924 80032 612 80029 321 600-10,09%
Tchad
16 490 20020 391 90026 015 20025 200 80023 990 400-4,80%
Burundi (2)
19 908 90018 978 60021 819 20023 347 80020 991 600-10,09%
République centrafricaine
7 440 7008 277 9005 454 8004 447 2005 164 60016,13%
Total
1 566 971 2001 731 494 4002 005 688 0001 887 095 2001 890 743 4000,19%
(1) Même données que 2013 et 2014 en FCFA
(2) Données 2014 en FCFA

En termes de primes, la Côte d’Ivoire arrive largement en tête du classement avec une part de marché de 24,57% en 2015. Elle est suivie par le Cameroun (15,5%), le Sénégal (10,5%) et le Gabon (10,29%). En 2015 le Sénégal retrouve la place de troisième qu’il a perdue en 2012.

Toujours en 2015, les taux de progression les plus élevés au sein de la zone FANAF concernent le Congo Brazzaville (+ 31,76%), la République centrafricaine (+29,16%) et le Sénégal (+19,6%).

Marché de l’assurance dans la zone FANAF : évolution des primes, sinistres et chargements* 2007-2015

en USD
AnnéePrimesEvolutionSinistresEvolutionChargementsEvolution
20071 279 551 00015,59%519 603 000-5,50%483 894 60015,49%
20081 351 680 0005,63%528 440 0001,70%507 100 0004,79%
20091 462 224 0008,18%658 223 70024,55%563 268 30011,07%
20101 490 826 0001,95%624 992 200-5,05%558 389 600-0,86%
20111 566 971 2005,11%617 377 000-1,22%583 391 1004,47%
20121 731 494 40010,50%689 892 30011,75%594 595 5001,92%
20132 005 688 00015,83%881 369 80027,75%652 687 8009,77%
20141 887 095 200-5,90%863 868 600-1,98%630 946 500-3,33%
20151 890 743 4000,20%826 669 200-4,30%608 090 000-3,62%
* Chargements= commissions + frais généraux

Marché de l’assurance dans la zone FANAF: un cadre réglementaire contraignant

Plusieurs pays de la région ont engagé ces dernières années des aménagements du cadre réglementaire qui régit l’activité d’assurance. La Conférence Interafricaine des Marchés de l’Assurance (CIMA), qui représente le noyau dur de la zone FANAF, a initié de nombreuses réformes. En avril 2016, elle impose de nouvelles exigences en matière de capital social minimum. Les sociétés d’assurance disposent ainsi de 3 ans pour porter le capital minimum de 1 milliard FCFA (1,6 million USD) à 3 milliards FCFA (5 millions USD) et de 5 ans pour le faire passer à 5 milliards FCFA (8,3 millions USD).

Selon l’étude «Spécial Chiffres FANAF 2015» , qui analyse les données de 159 compagnies opérant dans l’espace CIMA, près de 85% des sociétés doivent procéder à des augmentations de capital pour atteindre le premier palier de 3 milliards FCFA (5 millions USD). Un montant minimum global de 199,4 milliards FCFA (332 millions USD) de capitaux devrait être injecté dans les sociétés d’ici les trois prochaines années. Le passage dans les cinq ans d’un capital minimum de 3 à 5 milliards FCFA (5 à 8,3 millions USD) nécessite une levée de fonds supplémentaires de 278 milliards FCFA (465 millions USD). Au total et sur la base des chiffres de 2015, près de 800 millions USD sont nécessaires aux sociétés d’assurance de la zone CIMA pour respecter le minimum de capital social de 5 milliards FCFA (8,3 millions USD).

Capital social minimum: besoins de fonds par pays à l’horizon de 3 et 5 ans

en USD
 Nombre de compagniesNombre de compagnies étudiéesBesoins de capitaux à 3 ansBesoins de capitaux à 5 ans
Benin
141125 421 79461 573 994
Burkina Faso
151546 206 21096 186 210
Cameroun
242440 348 537101 630 055
République centrafricaine
226 664 00013 328 000
Congo
7611 517 20829 843 208
Côte d’Ivoire
272645 945 664129 262 814
Gabon
9814 147 67235 271 886
Guinée Equatoriale
224 664 80011 328 800
Mali
11923 324 00052 672 426
Niger
8823 952 07550 608 075
Sénégal
252450 283 148126 416 512
Tchad
339 163 00019 159 000
Togo
121230 571 10069 722 100
Total
159150332 209 210797 003 081
Source : Spécial Chiffres FANAF 2015
0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits