Incendie de l'Alberta, sinistre inédit dans l'histoire du Canada

Selon un bilan provisoire établi le 1er juin 2016 par le ministère canadien des ressources naturelles(1), les gigantesques feux de forêt qui sévissent depuis le premier mai 2016 dans la région de Fort McMurray, en Alberta, à l’ouest du Canada ont ravagé 581 695 ha de forêt.
incendie Alberta © DarrenRD, CC BY-SA 4.0

Propagation de l’incendie de l'Alberta

Vingt-quatre heures après la déclaration de l’incendie de l’Alberta au sud-ouest de la ville de Fort McMurray, les autorités ont fait état de 49 foyers de feux actifs, dont sept totalement hors de contrôle. Deux semaines après, 19 feux actifs, dont quatre totalement hors de contrôle ont été rapportés dans toute la province.

Les flammes ont été attisées par un temps chaud et sec et des vents soufflant jusqu’à 40 km/h. Comme de nombreux pays, le Canada fait face cette année à l’un des printemps les plus secs depuis plus de 50 ans.

Au total, près de 2000 pompiers assistés de 145 hélicoptères et de 29 avions-citernes ont été mobilisés. L’intensité des flammes n’a diminué qu’au bout de trois semaines avec l’arrivée d’une météo plus clémente et humide. Au 1er juin 2016, l’incendie n’a pas été complètement maîtrisé. Les feux ont gagné la province voisine de la Saskatchewan et ont ravagé 5 262 ha de forêts.

Des feux de forêt ont été également détectés dans les provinces de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. Les incendies ont respectivement ravagé 78 062 ha et 106 675 ha dans ces régions.

Impact économique de l'incendie de l'Alberta

Selon les premières estimations, l'incendie de Fort McMurray serait la catastrophe naturelle la plus onéreuse de l'histoire canadienne. L’évaluation de l’impact de ce sinistre ne sera pas finalisée avant plusieurs mois d’autant plus que les feux ne sont pas complètement maitrisés.

En l’espace d’un mois, plus de 3000 habitations et bâtiments ont été totalement détruits ou endommagés. Plusieurs quartiers résidentiels ont été réduits en cendres. Des commerces et des infrastructures de haute valeur sont partis en fumée.

Face à la violence et à l’avancement rapide des feux, plusieurs évacuations ont été ordonnées dans la région. Au total, près de 100 000 habitants de Fort McMurray et des villages avoisinants, ont dû quitter leur domicile en urgence.

De plus, les importants sites de production pétrolière des groupes canadiens Syncrude et Suncor ont dû interrompre leurs activités. L’extraction du pétrole a été ainsi réduite de moitié à 1,2 million de barils par jour en moyenne depuis la première semaine de mai, ce qui représente un manque à gagner de près de 765 millions USD pour le PIB de la région, soit 0,33% du PIB de l’Alberta et 0,06% de celui du Canada en 2016.

Les analystes de la Banque de Montréal (BMO) estiment que l’impact de ce sinistre sur l’économie du pays devrait être considérable. Le coût de la reconstruction des biens endommagés: maisons et autres bâtiments, devrait être compris entre 1,6 et 6,2 milliards USD.

La facture totale intègrera les dommages causés directement aux biens, les pertes d’exploitation et les frais engendrés par l’interruption de la chaine d’approvisionnement.

Incendie de l'Alberta, coût pour l’assurance

Incendie province albertaL’incendie s’est déclenché le 1 mai 2016 © Jason Woodhead, CC BY 2.0

Au cours des dernières années, les sinistres de grande ampleur ont sensiblement augmenté dans la région. La dernière catastrophe majeure remonte à 2013 où des pluies torrentielles et des inondations ont frappé le sud de l’Alberta.

Ces intempéries ont pesé pour 3,18 milliards USD sur les comptes des assureurs. Les risques climatiques qui coûtaient en moyenne 468 millions USD par an avant 2013 se chiffrent actuellement à 766 millions USD en moyenne annuelle.

Pour certains analystes, le coût de l’incendie survenu à la province de l’Alberta (mai 2016) s’élèverait pour les assureurs à 3,5 milliards USD. Les estimations des agences de notation sont plus pessimistes. Selon A.M. Best, les pertes à la charge des assureurs, devraient avoisiner les 10 milliards USD. Standard & Poor’s avance un montant d’environ 5 milliards USD. Pour sa part, la Banque de Montréal estime le coût total des pertes assurées à 6,9 milliards USD.

Ces chiffres confirment que cette catastrophe est la plus coûteuse de l’histoire du Canada.

Les feux de forêts les plus marquants au Canada (période: 1985-juin 2016)

Date du début de l’incendieLieuNb de personnes évacuéesSuperficie endommagéeCoût total Estimé en USD
1 mai 2016
Fort McMurray, Alberta100 000581 6956,9 milliards (*)
juin 2015
Nord de la Saskatchewan15 000NDND
1 juin 2014
Colombie Britannique4 500360 000 ha300 millions
Juillet 2013
Nord du Québec450350 000 haND
9 septembre 2012
Peachland Colombie-Britannique1 550 ND
mai 2011
Slave Lake, Alberta7000ND700 millions
28 juillet 2010
Williams Lake, Chilcotin, Houston, Burns Lake, Fraser Lake (Colombie-Britannique)ND330 000 ha220 millions
18 juillet 2009
Kelowna, Kamloops et Cariboo (Colombie-Britannique)20 00055 000 ha75 millions
6 juillet 2006
Cariboo-Chilcotin (Colombie-Britannique)871NDND
3 juillet 2006
Tumbler Ridge (Colombie-Britannique)4 000NDND
1 juillet 2003
Sud-est de la Colombie-Britannique et Sud-ouest de l'Alberta48 501ND141 millions
Juillet 1994
Colombie BritanniqueND4169 haND
10 août 1998
Salmon Arm (Colombie-Britannique)7 00042115ha3 millions
1 août 1998
Colombie-Britannique10 60042 1152795
mai 1989
Nord du Manitoba25 0002,5 millions haND
1 juillet 1985
Région nord-est de Vancouver (Colombie-Britannique)ND240 000 ha68 millions

* Selon la Banque de Montréal Source: Base de données canadienne sur les catastrophes (1) Rapport national sur la situation des feux de végétation http://cwfis.cfs.nrcan.gc.ca/rapport

Nombre de feux et superficie brûlée au Canada par année (période: 1970-2014)

incendie alberta Source: Base nationale de données sur les feux de forêt du Canada (BNDFFC)

Le Canada fait face chaque année à environ 8 000 feux de forêt détruisant en moyenne plus de 2,1 millions d’hectares. Ces catastrophes se reproduisent chaque année et ce malgré les mesures de prévention et de lutte contre les feux de forêt mises en place par les autorités canadiennes.

Selon les statistiques canadiennes, la foudre est à l’origine de 50% des incendies. Elle est également à l’origine de 85% de la superficie brûlée annuellement.

A lire aussi :

0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Crédits          Réseaux sociaux