Le Brexit bouleverse le paysage assurantiel européen

Les répercussions du Brexit sur l’industrie de l’assurance au Royaume-Uni restent difficiles à évaluer. La place financière de Londres, qui emploie actuellement 315 000 personnes et génère une part significative des primes mondiales d’assurance, perd de son charme.
assurance CCG

Plusieurs assureurs, intermédiaires et institutions financières implantés au Royaume-Uni ont fait part de leur intention de créer une filiale européenne afin de pouvoir accéder au vieux continent, suite au Brexit.

Certains ont déjà franchi le pas, à l’instar d’AIG, FM Mutual et Hiscox qui ont choisi le Luxembourg. Le Lloyd’s a posé les premiers jalons du « Lloyds of Europe », une société qui démarrera ses activités début 2019 à partir de Bruxelles. Admiral, Beazley et Royal London ont, quant à eux, choisi l’Irlande. Au total, 100 sociétés bénéficient actuellement du passeport de libre-échange entre le Royaume-Uni et l’Europe. Ces dernières vont se trouver dans l’obligation de créer une filiale sur le continent pour pouvoir accéder au reste du marché européen.

L’afflux des assureurs britanniques devrait entraîner une concurrence accrue sur le marché européen et encourager les opérations de fusion-acquisition. Les analystes s’attendent également à d’importantes réformes réglementaires. La sortie officielle du Royaume-Uni de l’Europe est prévue pour le 31 mars 2019.

0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits