Les assureurs expriment leur mécontentement suite aux propositions du ministre des finances

Calle Schlettwein, ministre des finances, refuse de retirer son projet de prélèvement de 18% sur les primes émises. Ce montant serait prélevé sur chaque police d’assurance émise ou renouvelée par les assureurs namibiens.

Les sommes collectées seraient perçues par le réassureur étatique Namibia National Reinsurance Corporation (NamibRe). Il s’agit en fait d’une forme de cession légale au profit de l’Etat qui s’engage parallèlement à payer une part de 18% sur chaque sinistre.

De plus, le paiement des sinistres requiert l’accord préalable de NamibRe. Parallèlement à cette cession légale sur les polices d’assurance directe, Calle Schlettwein veut imposer une cession légale de 20% sur les traités de réassurance. Les montants cédés aux réassureurs étrangers avoisinent actuellement les 2 milliards NAD (146 millions USD).

Les assureurs locaux sont prêts à accepter la cession légale sur les traités de réassurance mais rejettent à l’unanimité l’idée de verser à l’Etat 18% de chaque police souscrite. Pour les assureurs, l’Etat n’a pas les capacités financières et humaines pour gérer des polices d’assurance.

Plus de news

0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Crédits          Réseaux sociaux