Algérie, le tremblement de terre en chiffres

Le ministre de l'Intérieur a dressé le lundi 23 juin un bilan encore provisoire de la catastrophe qui a endeuillé l'Algérie le 21 mai 2003. Ces chiffres sont arrêtés au 21 juin.

243 brigades mobilisées dans le cadre des expertises ont été déployées à travers les 53 communes sinistrées. Les autorités estiment le montant total des dommages matériels à près de 5 milliards de dollars US.

Bilan des victimesNombre de logements endommagés
BlessésMortsExpertisésEffondrésA conforterA démolirHabitables
11 4502 278182 0002 10074 00016 90089 000

Selon le président de l'union algérienne des sociétés d'assurance et de réassurance 95 % du marché immobilier n'est pas assuré. Sur un parc de trois millions de logements, seuls 100 000 sont assurés en multirisques habitation. Seuls les détenteurs de contrats incluant la garantie «tremblement de terre» pourront prétendre à une indemnisation de la part des assureurs.

Équipements publics expertisésNombre
Scolaires et enseignement supérieur
2 788
Bâtiments administratifs
860
Hôpitaux
296
Centres sportifs & culturels
368
Commerces
628
Industries & Hangar
443
Autres (Travaux Publics, Hydrauliques, Tourisme, Agriculture, Telecommunication,Transport…)
817
Total
6 200
Estimation des dommages au lendemain de la catastrophe (22 mai 2003)
Crédit photo: US Gov
Principales entreprises et secteurs affectés par le sinistre
Secteur/EntrepriseSituationEstimation des pertes (USD)
SNVI (Société Nationale des Véhicules Industriels)
Sur plusieurs sites
100,2 millions dont:
  • Dommages directs: 53.4 millions
  • Pertes d’exploitation: 48.8 millions
ENGOA (Entreprise Nationale des Grands Ouvrages d'Art)
Roubaia
690 000
ENGP (Entreprise nationale des grands travaux pétroliers)
Roubaia
1.5 millions
Secteur de l'énergie et des mines
Sur plusieurs sites
128.5 millions
SONELGAZ
(Société Nationale d’Electricité et du Gaz)
Sur plusieurs sites
64.2 millions
Affaires religieuses
Sur plusieurs sites
4.4 millions
Aéroport international Houari Boumediene
Périphérie d’Alger
12.8 millions
Secteur des travaux publics
(routier et maritime)
Sur plusieurs sites
38.5 millions dont:
  • Boumerdès: 11.2 millions
  • Alger: 9.6 millions
  • Tizi Ouzou: 3.9 millions
  • Tipasa: 2.8 millions
SONATRO
(Société Nationale des Travaux de l’Ouest)
Sur plusieurs sites
0,4 à 1.1 millions
Infrastructures portuaires d'Alger
Alger
4.5 millions
Réseaux routiers
Sur plusieurs sites
33.9 millions
Réseau d’alimentation en eau potable>
Sur plusieurs sites
64.2 millions
Infrastructures hydrauliques
Sur plusieurs sites
39.2 millions
Secteur de l'éducation
Sur plusieurs sites
48.3 millions
INPED (Institut de formation)
Boumerdès
5.2 millions
Source: «La Tribune» du 3 au 23 juin 2003
0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits