L’Algérie très exposée aux risques majeurs

risquesSelon l’expert Abdelkrim Chelghoum, l’Algérie est confrontée à quatre types de risques majeurs à savoir :

  • les risques pétrochimiques et industriels : raffineries, complexes gaziers et pétroliers
  • les risques pandémiques et épidémiques : Covid-19 et autres épidémies chroniques (choléra, fièvre typhoïde, etc.)
  • les risques environnementaux et climatiques : risque de marées noires sur les 1200km de côte, feux de foret
  • les risques catastrophes naturelles : tremblements de terre, inondations.

Le constat du professeur A. Chelghoum sur les ondes d’une chaine de radio locale a été établi à la veille du 19ème anniversaire des inondations catastrophique de Bab El Oued (Alger) du 10 novembre 2001. Cet évènement d’ampleur exceptionnelle survenu au centre de la capitale algérienne a couté la vie à 800 personnes et provoqué des dégâts matériels de l’ordre de 30 milliards DZD (232,25 millions USD).

Toujours selon l’expert en gestion des risques, l’Algérie a connu 120 catastrophes de grande ampleur depuis novembre 2001.

Lire aussi |L’assurance catastrophes naturelles obligatoire mais secondaire en Algérie

0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits