Actuaire en assurance : le métier, la formation et les salaires

Paradoxalement, et alors que son profil est actuellement parmi les plus recherchés par les entreprises, le métier d'actuaire reste encore peu connu du grand public.

Selon la définition du Robert, le terme date de 1872 et dérive du latin actuarius qui signifie «sténographe, scribe chargé des procès-verbaux, acta». Au sens actuel, il désigne un «spécialiste de la statistique et du calcul de probabilités appliqués aux problèmes d'assurance, de prévoyance, d'amortissement».

A l'origine, l'actuaire est essentiellement chargé de la production de chiffres, c'est à dire, de l'établissement des tables de mortalité en assurance vie. Mais le métier a considérablement évolué suite aux mutations sociales et économiques et, surtout, au progrès technologique qui a permis le développement d'outils de modélisation du risque de plus en plus complexes.

Actuaire en assurance, qui fait appel à ses services ?

L'actuaire a vu son rôle s'étendre à de nouvelles fonctions et son champ d'action s'ouvrir à des secteurs d'activités multiples :

  • Compagnies d'assurances
  • Caisses de retraite et de prévoyance
  • Sociétés de bourse
  • Institutions financières
  • Services d'études économiques des banques et des grandes entreprises

Actuaire : un métier spécifique à l'assurance vie et dommages

En assurance, les deux grandes branches de la profession de l'actuaire sont l'assurance-vie et les assurances dommages.

Il joue un rôle majeur dans

  • L'appréciation et le partage des risques
  • L'élaboration des tarifs
  • La négociation des diverses procédures d'établissement des contrats
  • Le calcul des provisions techniques
  • La détermination des programmes de réassurance et de leur coût
  • La surveillance des portefeuilles et l'analyse de leur rentabilité
  • Le contrôle des états financiers et la gestion financière

A cette fin, il collecte et analyse des données pour évaluer

  • La probabilité de survenance d'un risque
  • Le niveau des garanties accordées
  • La rentabilité des investissements

actuaire en assurance Au sein de l'entreprise, l’actuaire intervient comme appui dans diverses fonctions de gestion, d'audit et de conseil. Mais la tendance qui domine actuellement est l'exercice de la profession au sein de cabinets indépendants d’actuariat, une pratique très développée sur le continent américain. Au Canada, par exemple, 44% des actuaires exercent dans des cabinets indépendants alors qu'en France, la proportion est de 16%.

Actuaire en assurance : un métier en vogue

De nos jours, le métier d’actuaire réunit celui d'un gestionnaire de l'aléatoire, d'un expert en statistiques prospectives, d'un stratège de haut niveau et d'un négociateur.

La mondialisation des capitaux, les besoins croissants en matière de maîtrise du risque et l'apparition de nouveaux clients expliquent le recours de plus en plus fréquent aux services des actuaires. Les entreprises qui s'arrachent les diplômés, parfois avant même la fin de leurs études, leur offrent postes de responsabilité, niveau de rémunération élevé et évolution rapide de carrière.

Actuaire en assurance : salaire du débutant et de l’agent en milieu de carrière

En France, le salaire d'un actuaire débutant est de l'ordre de 40 000 USD par an et atteint 89 000 USD en milieu de carrière. Aux États-Unis, la fourchette des salaires s'établit entre 41 000 USD et 84 000 USD.

Le métier d'actuaire en assurance évolue

Le champ de compétence de l'actuaire qui couvre déjà une large palette de fonctions est en constante expansion.

L'émergence de nouveaux risques et l'évolution des réglementations le placent face à de plus grandes responsabilités. Ces enjeux imposent à l'actuaire de développer une vision globale de toute la chaîne de valeurs de l'assurance.

Il lui est demandé d'intégrer, dans des modèles mathématiques de plus en plus sophistiqués, des paramètres aussi imprévisibles que ceux liés à la subjectivité de l'homme, aux mouvements sociaux ou aux aléas de la nature.

C'est ainsi, par exemple, que devant l'ampleur des catastrophes naturelles et leur coût économique, les compagnies d'assurance ont dû former, à partir de profils de géographes, d'ingénieurs hydrologues, météorologues et de physiciens, des actuaires spécialisés en risques climatologiques.

Devenir un actuaire en assurance : étude et formation

actuaire formationLe cursus de formation de l'actuaire est particulièrement long et ardu. Il requiert de solides connaissances scientifiques (mathématiques, probabilités, statistiques, informa- tique) ainsi que de grandes capacités de travail, de synthèse et de jugement.

L'évolution constante du métier et de ses instruments de travail implique une adaptation permanente. Les programmes de formation doivent s'ouvrir à de nouveaux champs disciplinaires tels que théories géostratégiques appliquées à l'économie, sciences politiques, sociologie, communication, management.

En réponse à l'extension continue du domaine de compétence des actuaires et de leurs qualifications, l'Association Actuariale Internationale et la Banque Mondiale travaillent actuellement à un projet conjoint d'examen professionnel pour délivrer le titre d'actuaire, en association avec les institutions nationales.

Devenir un actuaire en assurance : les établissements de formation

La plupart des grandes universités européennes et américaines proposent des filières en actuariat.

En France, par exemple, on compte pas moins d'une dizaine d'établissements spécialisés parmi lesquels

  • L'Institut de Science Financière et d'Assurances de l'Université de Lyon (ISFA)
  • L'Institut de Statistiques de l'Université de Paris (ISUP)
  • L'Euro Institut d'Actuariat de l'Université de Brest (EURIA)
  • Le Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris (CNAM)
En Suisse
  • L'Institut de Sciences Actuarielles, Université de Lausanne.
En Belgique
  • L'Institut des Sciences Actuarielles - UCL - Louvain-La-Neuve.
En Grande Bretagne
  • Actuarial Mathematics and Statistics, School of Mathematical and Computer Sciences, Edimbourg
  • London School of Economics, Londres
Au Canada
  • L'Ecole d'Actuariat de l'Université de Laval (Québec).

Devenir un actuaire en assurance : la formation en Afrique et au Moyen-Orient

Des programmes de formation en actuariat sont dispensés par des universités en Afrique du Sud, au Zimbabwe, en Égypte et en Jordanie. Des filières ont également vu le jour en Algérie et au Maroc.

La majorité des actuaires en exercice dans ces régions sont issus des institutions européennes ou américaines. Mais la profession reste encore peu représentée et se situe bien en deçà des besoins des entreprises. Depuis la fin des années 1990, une action est engagée pour promouvoir la profession et mettre en place des institutions et des systèmes de formation

A l'exception de l'Actuarial Society of South Africa – ASSA – qui existe depuis 1948, la plupart des associations actuarielles d'Afrique et du Moyen-Orient sont récentes, et beaucoup de pays n'ont pas encore structuré la profession.

Des associations ont été mises sur pied dans les pays suivants

  • Nigeria(1983)
  • Ghana(1996)
  • Zimbabwe(1997)
  • Maroc(1998)
  • Égypte(1999)
  • Côte d'Ivoire(1999).

Le statut d'actuaire en assurance

actuaire statutEn Europe, le statut juridique de l'actuaire présente des disparités selon les pays. Au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas, par exemple, l'actuaire a un rôle institutionnalisé, il est chargé de la mission de certification des comptes et est soumis à un guide de bonnes pratiques et à un code éthique. Dans les pays du sud, en revanche (France, Italie, Espagne), ce statut est plus limité. Toutefois l'harmonisation progressive des législations, à l'échelle européenne, devrait, à terme, conduire à une uniformisation des missions et des statuts du corps des actuaires.

Actuaire en assurance : l’organisation de la profession

Les actuaires sont fédérés au sein d'instituts ou d'associations nationaux qui sont eux-mêmes affiliés à l'Association Actuariale Internationale (AAI).

L'AAI a été fondée en 1895 et restructurée en 1998. Son Secrétariat Général siège à Ottawa (Canada). Membre du Comité Economique et Social de l'ONU, l'AAI collabore avec la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International, le Bureau International du Travail. Elle regroupe plus de 40 000 professionnels répartis à travers 97 pays.

On dénombre plus de 80 instituts ou associations d'actuaires à travers le monde. La création des plus anciennes date des années 1848 et 1897.

En ce qui concerne la répartition géographique mondiale des actuaires, l'Europe Occidentale et l'Amérique du Nord concentrent, à elles seules, près de 94,5% des actuaires, l'Asie et l'Australie en comptent 5,2%, tandis que la part de l'Afrique se situe à 0,3 %.

L'AAI publie une revue semestrielle de notoriété mondiale, le Bulletin ASTIN (Actuarial Studies in Non-life Insurance), qui est une référence scientifique pour la profession actuarielle.

Les congrès de l'AAI

L'AAI organise un congrès international tous les 4 ans. En raison du haut niveau théorique, scientifique et technique des débats auxquels ils donnent lieu, ces congrès sont surnommés les Jeux Olympiques de l'assurance.

  • Le 27e Congrès a eu lieu à Cancun, au Mexique, du 17 au 22 mars 2002.
  • Le 28e Congrès a eu lieu à Paris, en France, du 28 mai au 2 juin 2006.
  • Le 29e Congrès aura lieu à Cape Town, Afrique du Sud, du 7 au 12 mars 2010.
  • Le 30e Congrès aura lieu à Washington, États-Unis, du 30 mars au 4 avril, 2014.
0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits