Bitcoin : le statut réglementaire et l’échange de la monnaie virtuelle

Le bitcoin (BTC) est une monnaie virtuelle parmi près de 1500 autres existantes. Il totalise 90% du marché mondial d’argent cryptographique.
bitcoin

L'expression combine les termes anglais «bit» : unité d'information binaire et «coin» : pièce de monnaie.

Le bitcoin est une monnaie universelle et autonome utilisée dans plusieurs applications de la blockchain. Il permet d'effectuer des transactions de personne à personne dans le monde entier, sans intermédiaire.

Comment obtenir des bitcoins ?

Etant autonome, le bitcoin n'a pas besoin d’institutions financières pour traiter sa circulation ni d'une banque centrale pour en créer des nouveaux . Cette monnaie est en effet créée par des membres du réseau appelés mineurs(3). Ces derniers vérifient, à partir de leurs ordinateurs, la validité des transactions et améliorent la sécurité du réseau. Ils perçoivent, en récompense, un solde en argent virtuel.

Il est toutefois possible d'acquérir cette monnaie sans être mineur. Des plateformes en ligne sont aujourd’hui disponibles pour permettre la vente et l’achat de bitcoins contre des monnaies ayant cours légal.

Bitcoin : le volume d’échange par monnaie en 2017

L’offre de bitcoin actuelle est estimée à 16,67 millions BTC. Le nombre maximum d’unités susceptibles d’être créés est fixé à l’avance à 21 millions. Près de 80% du nombre total d’unités existantes sont ainsi déjà exploitées. Les experts prévoient que la monnaie est susceptible de connaître une déflation.

Les bitcoins sont stockés dans un « porte-monnaie » virtuel appelé wallet. C’est un logiciel qui permet, entre autres, d’interagir avec le réseau blockchain pour envoyer ou recevoir de la monnaie virtuelle.

JPY : Yen japonais, USD: Dollar américain, KRW : Won sud-coréen, EUR : Euro

Bitcoin : le statut réglementaire de la monnaie virtuelle

Le bitcoin n’a pas de cours légal. Il évolue en dehors d'un cadre réglementaire défini. Sa circulation dans la sphère commerciale n'est pas autorisée dans la majorité des pays. Un projet de loi a été néanmoins présenté le 1er avril 2017 au Japon. Ce texte reconnaît différentes monnaies cryptographiques comme moyens de paiement légaux.

En revanche, plusieurs sites Internet et magasins, notamment aux Etats-Unis acceptent aujourd’hui d’être payés en argent virtuel.

A noter qu’il existe près de 1 500 types de monnaies virtuelles dont la plus connue est le bitcoin qui totalise 90% du marché mondial.

0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits