Devenir courtier en assurance : mission, études et salaire en 2022

Le métier de courtier d’assurance connaît de profondes mutations. Avec les bouleversements du marché et l'émergence de nouveaux risques, il évolue vers de nouvelles compétences et fonctions.

Mission du courtier en assurance

courtier en assuranceLe courtier en assurance fournit une prestation de services à des industriels ou des particuliers. Il est mandataire de son client dont il représente et défend les intérêts. C’est un commerçant de profession libérale dont la mission est d’approcher des personnes souhaitant souscrire une police.

Le métier consiste à mettre en rapport un candidat et un assureur en vue de la conclusion d’un contrat.

Le courtier agit pour le compte de l'assuré, sa clientèle est généralement constituée de personnes ou entreprises exposées à des risques majeurs et complexes et qui font appel à sa compétence en matière de recherche de couvertures et de conseil en gestion de risques.

Devenir courtier en assurance : études et formation

En France, plusieurs études et formations permettent de devenir un courtier d’assurance. Le métier est accessible avec un bac + 2, bac + 3 ou bac + 5.

L’évolution de la carrière dépend de plusieurs paramètres dont le niveau d’étude, la capacité d’emmagasiner les connaissances, l’adaptation aux conditions de travail, les résultats, etc.

Exemples de formations :

  • Bac + 2 : Brevet de Technicien Supérieur (BTS Assurance) ou un Diplôme d'Etudes Universitaires Scientifiques et Techniques (DEUST).
  • Bac + 3 : Ecole de commerce, Institut des assurances, licence professionnelle Conseiller, Souscripteur, Gestionnaire en assurance (CSGA), Bachelor Universitaire de Technologie en Carrières Juridiques (BTU CJ).
  • Bac + 5 : Master Souscripteur en assurance et réassurance, Master Droits des assurances, Master Management développement et souscription, Master Management de l’assurance.

Salaire du courtier en assurance

Le système de rétribution du courtier en assurances indépendant est traditionnellement basé sur le commissionnement. Le salaire est variable selon le nombre d’affaires conclues et le chiffre d’affaires réalisé.

Les courtiers débutants sont généralement recrutés par des agences spécialisées qui proposent une rémunération fixe qui peut varier selon le niveau d’études et de l’employeur de 1 100 € à 2 400 € par mois. Des primes d’objectif, de classement ou de challenge sont également proposées par les sociétés.

0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits