Le groupe NSIA, une success story 100% africaine

La notoriété d’une entreprise ne s’improvise pas. Elle se construit à force de volonté, de détermination et d’investissement. L’illustration nous vient du groupe NSIA qui a su, en deux décennies, se hisser dans le peloton de tête des assureurs continentaux.

Aujourd’hui, l’entreprise dispose de 25 filiales dont deux bancaires, opérant dans douze pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

La genèse du groupe NSIA

groupe-nsia Créée en janvier 1995 en Côte d’Ivoire par Jean Kacou Diagou, la Nouvelle Société Interafricaine d’Assurance (NSIA) démarre ses activités en juillet de la même année.

En 1996, NSIA rachète les filiales vie et non vie des Assurances Générales de France (AGF) qui décident de se retirer du marché ivoirien.

Le groupe NSIA-AGCI ainsi formé servira de socle au futur édifice que ne tardent pas à mettre en place les nouveaux promoteurs.
Débute alors une remarquable expansion qui combine croissance interne et externe.

Les premières acquisitions du groupe NSIA: 1998-2007

Vue des tours du centre-est du Plateau, à Abidjan © Skiper, CC BY-SA 3.0

A partir de sa base ivoirienne, le groupe NSIA nouvellement constitué se lance à la conquête de l’Afrique. C’est au Bénin, en 1998, que la première opération hors frontières est réalisée.

En 2000, les Anciennes Mutuelles du Gabon (AMG) intègrent le groupe. Ce rachat donne naissance à NSIA Assurances Gabon.

En 2002, l’entité NSIA-AGCI, change de dénomination et devient le groupe NSIA. Suivent alors, les implantations de nouvelles filiales au Sénégal (2002), Congo (2004) et Togo (2005).

Le groupe étend ensuite ses activités à la branche vie en créant pas moins de quatre filiales en 2005: Congo, Gabon, Sénégal, Bénin. La filiale NSIA Vie Togo voit le jour en 2006.

Courant 2006, l’ensemble des compagnies est regroupé au sein d’une holding dénommée NSIA Participations SA Holding qui pilote désormais les activités du groupe à partir de la Côte d’Ivoire.

Fidèle à sa stratégie d’expansion, le groupe continue de tisser sa toile. Il s’allie à des privés nationaux pour étendre son champ d’action. Sont ainsi fondées en 2007 deux nouvelles filiales non vie en Guinée Bissau et au Cameroun.

Le groupe NSIA se lance dans la bancassurance

L’année 2006 constitue un tournant important pour NSIA qui décide de diversifier son activité en se lançant dans la bancassurance. Ambitieux et visionnaire, le groupe ne se contente pas d’un simple accord avec une institution financière.

Il rachète la Banque Internationale de l’Afrique de l’Ouest (BIAO), filiale ivoirienne du groupe belgo-néerlandais Fortis. Cette opération lui permet non seulement de disposer de son propre réseau bancaire, mais de multiplier également sa présence territoriale via les agences de la BIAO.

A la fin de cette première période d’un peu plus de dix ans, le groupe NSIA est présent dans huit pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Son réseau comprend 13 sociétés d’assurance auxquelles s’ajoute une banque, la BIAO.

2008, nouveau départ, nouveaux horizons

Les performances du groupe ne passent pas inaperçues. Emerging Capital Partners (ECP), un gestionnaire de fonds d’investissement dédiés à l’Afrique, basé à Tunis, entre en 2008 dans l’actionnariat de NSIA. Sa participation est de 20% dans le capital du groupe ivoirien pour un apport de 22,95 milliards FCFA (49,34 millions USD).

A fin 2008, le groupe réalise un chiffre d’affaires de 63 milliards FCFA (135,4 millions USD). Sa croissance annuelle moyenne est de 20% durant les cinq dernières années. Cette performance est réalisée en dépit de la crise politico-militaire qui sévit en Côte d’Ivoire de 2002 à 2007.

Extension de l’activité bancaire

Cinq ans après le rachat de la BIAO Côte d’Ivoire, le groupe NSIA étend son activité bancaire à la Guinée. En 2011, il crée la BIAO Guinée qui devient, une année plus tard, NSIA Banque Guinée.

Activités hors assurance et banque du groupe NSIA

Pour accompagner ses activités d’assurance et de banque, le groupe NSIA investit dans les nouvelles technologies, secteur porteur de valeur ajoutée.

Basée en Côte d’Ivoire, NSIA Technologies démarre ses opérations en 2012. La société se spécialise dans les services informatiques, le conseil en sécurité des systèmes d’information et la gestion de projet.

Un géant canadien dans le capital du groupe NSIA

En mars 2015, la Banque Nationale du Canada (BNC) et le fonds de placement français dédié à l’Afrique «Amethis Finance» rachètent pour près de 91,53 millions USD, les parts détenues par Emerging Capital Partners (ECP).

La BNC, l’un des plus importants groupes financiers canadiens pesant quelques 165,7 milliards USD en bourse et Amethis ont acquis respectivement 20,9% et 5,4% du capital de NSIA.

Les ressources financières générées par cette opération devraient accélérer le développement du groupe de NSIA et en faire un des leaders africains de la bancassurance.

L’entrée des nouveaux partenaires se matérialisera par des augmentations successives de capital, dont la première d’environ 15 milliards FCFA (25 millions USD)(1), serait bouclée au cours du premier trimestre de l’année 2016 en cours.

(1) jeuneafrique.com/mag/287915/economie/jean-kacou-diagou-nsia-saisirons-toutes-opportunites-domaine-bancaire

Nouveau partenaire, nouveaux moyens, nouveaux horizons

Le groupe NSIA est désormais bien implanté en Afrique de l’Ouest et du Centre. Il comptabilise, à fin 2014, un chiffre d’affaires de 195,7 milliards FCFA (362,6 millions USD) dont 149,2 milliards FCFA (276,5 millions USD) au titre de son activité assurance. Il dispose d’un réseau de 25 filiales et d’un effectif de 1700 salariés.

Ce bilan d’étape très flatteur ne freine pas les ambitions de NSIA dont les activités ne doivent plus se limiter à la seule sous-région de l’Afrique de l’Ouest. Le groupe a désormais l’expérience et les moyens humains de voir plus grand et de conquérir d’autres régions africaines.

La République Démocratique du Congo qui vient d’autoriser l’implantation des compagnies étrangères sur son territoire, l’Angola, la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda, l’Ethiopie et le Kenya, constituent des objectifs réalisables à moyen terme.

Une fois ces cibles atteintes, il ne resterait plus au groupe que d’attaquer l’Afrique par ses deux bouts, c'est-à-dire l’Afrique du Nord et le cône sud du continent. Ce qui suppose, une fois de plus, de nouvelles ressources et de nouveaux partenaires.

Chiffre d’affaires global du groupe NSIA au 31.12.2014

ActivitéChiffre d’affaires%
Assurance276 513 92576,26%
Banque78 504 19821,65%
Autres activités7562 0932,09%
Total362 580 216100%
Taux de change au 31/12/2014: 1 FCFA =0,001853 USD Source: NSIA
Chronologie des faits
La Fondation NSIA

Le groupe NSIA s’est doté en 2014 d’une institution caritative. Baptisée NSIA Fondation, cette institution vise à accompagner les actions sociales du groupe dans les pays où il est implanté. Il s’agit notamment de soutenir la scolarisation des enfants en construisant des écoles dans les milieux démunis.
La Fondation octroie également des bourses aux étudiants lauréats qui souhaitent continuer leurs études en Europe.

Organigramme du groupe NSIA

organigramme-nsia
0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Crédits          Réseaux sociaux