Cyberattaques : des chiffres qui inquiètent assureurs et réassureurs

Le nombre d’attaques informatiques a nettement augmenté au cours des dernières années. Leur fréquence soulève des interrogations. Les solutions proposées par les assureurs tentent de réduire les coûts financiers et d’éviter les conséquences désastreuses de ce type de risque à caractère catastrophique.

Les cyberattaques en chiffres : ampleur des dégâts pour les entreprises

cyber attaqueUne cyberattaque de portée mondiale engendrerait de graves conséquences. Elle pourrait anéantir les systèmes IT d’un nombre incalculable d’entreprises, paralyser et semer le chaos dans plus d’un secteur : finance, santé, transport, industrie, commerce, énergie,…

On recense annuellement plus de deux millions d’attaques au niveau mondial. Avec la forte digitalisation et la dépendance excessive aux systèmes informatiques, les scénarios les plus pessimistes sont devenus fort probables. Au niveau mondial, on estime que 61% des grandes entreprises ont été cibles d’une ou de plusieurs cyber-attaques au cours de l’année 2018.

Le coût moyen d’un cyber incident augmente d’année en année. Il se situe entre 200 000 USD et 1,3 million USD pour les petites et moyennes entreprises et peut atteindre jusqu’à 27 millions USD pour les grandes entreprises américaines.

Vu les enjeux, les investissements dans la cyber-sécurité sont également en hausse. Ils atteignent une moyenne de 1,46 million USD par entreprise en 2018, en progression de 24% sur un an. C’est après les deux célèbres attaques, WannaCry et NotPetya, que de nombreuses entreprises et administrations ont estimé nécessaire l’instauration de nouveaux protocoles de sécurité.

Liste des cyberattaques les plus coûteuses de 2017 à 2019

CyberattaqueDatePays / RégionDétails
WannaCry
12-13 mai 2017Monde

Le virus WannaCry a paralysé plus de 300 000 ordinateurs de sociétés multinationales et de services publics dans 150 pays.

Parmi les victimes : Renault, FedEx, l'opérateur de télécoms espagnol Telefonica, la compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn.

Les pertes économiques varient entre 4 et 8 milliards USD.

NotPetya
27 juin 2017Monde

Le ransomware NotPetya s'est propagé plus vite que le virus WannaCry. Il a d'abord touché des banques, des aéroports et des structures gouvernementales en Ukraine. Il a ensuite frappé la société pétrolière russe Rosneft, l'allemand Beiersdorf (Nivéa), Auchan, le grand armateur Maersk, FedEx et Mondelez.

La facture est estimée à 10 milliards USD, dont 3 milliards USD de pertes assurées.

Piratage massif de Marriott International
2018Monde

Le groupe hôtelier Marriott International a subi un piratage massif.

Suite à une faille de sécurité informatique, les données de 500 millions de clients ont été dérobées.

Attaques informatiques massives
21 février 2019Monde

Une série d'attaques informatiques a visé des noms de domaine dans le monde.

Selon l'organisme international qui attribue les adresses Internet (Icann), les pirates ont attaqué des gouvernements, des services de renseignements ou de police, des compagnies aériennes, des sociétés pétrolières au Moyen-Orient et en Europe.

Vol de données de la banque américaine Capital One
juillet 2019Etats-Unis et Canada

Vol de données personnelles de 106 millions de clients de la banque américaine Capital One.

Ransomware (1)
mai 2019Etats-Unis

Le réseau informatique de Baltimore a été infecté par un ransomware. La ville est restée paralysée pendant plusieurs semaines. Les dommages sont estimés à 18 millions USD.

Attaque informatique d'Eurofins
juin 2019France

Le groupe français Eurofins, spécialisé dans la bio-analyse, a subi une cyberattaque via un rançongiciel.

Cette attaque a entamé la rentabilité du groupe et a impacté son chiffre d'affaires semestriel à hauteur de 70 millions USD.

(1) Logiciel de rançon ou d’extorsion de fonds

Les cyberattaques : exemple de scénario catastrophe

Selon un scénario intitulé Bashe attack, conçu par la plate-forme de recherche CyRiM, une cyber-attaque mondiale de type ransomware qui viserait des dizaines de milliers d’ordinateurs engendrerait des dommages records.

La facture des pertes économiques serait comprise entre 85 milliards USD et 193 milliards USD. Elle dépasserait même les pertes causées par un événement naturel extrême de type Katrina, la catastrophe naturelle la plus chère jamais enregistrée aux Etats-Unis. Les pertes assurées seraient comprises entre 10 et 27 milliards USD, soit entre 9 et 14% des pertes économiques.

4
Votre notation : Aucun (1 vote)

Commentaires

C'est un sujet qui est plus que d'actualité. Il est vraiment dommage que, très souvent, ce soit après avoir été victime que les dirigeants s'engagent dans une démarche beaucoup plus sécuritaire.

Merci beaucoup ATLAS Mag pour cet article.

Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits