Atlas Magazine Octobre 2016

Le numérique, un nouveau champ de bataille

Les Rendez-vous de Monte Carlo de 2016 se sont achevés dans la morosité. Une seule conclusion s’impose, les tarifs de réassurance continueront de baisser au 1er janvier 2017.

Bien au delà de ce constat, le marché semble préoccupé par des problèmes existentiels qui dépassent le simple renouvellement de traités de réassurance.

En fait, tous les acteurs, assureurs, réassureurs, courtiers ont conscience de vivre un moment critique qui marque la fin d’une époque. La profession bascule irrémédiablement vers un monde peuplé de systèmes d’intelligence artificielle, d’algorithmes et de données générées par des capteurs. Depuis plusieurs années, couche après couche, le digital envahit l’assurance et remet en cause son architecture traditionnelle et ses activité

Les sociétés savent pertinemment que leur sort se joue maintenant. Le chantier qui les attend est colossal car tout ou presque tout est à revoir: organisation, recrutement, formation, souscription, distribution, gestion. De leur réactivité dépend leur avenir.

En face des assureurs, les géants du big data fondent leur modèle sur la collecte de tous les flux de l’existence: objets connectés, êtres connectés, activités connectées. Toutes les données saisies, traitées, mesurées ouvrent un champ infini de fonctionnalités.

Google, Facebook et consorts se retrouvent en position de force pour occuper peut-être, à moyen terme, les places de leaders mondiaux de l’assurance.

Atlas Magazine N°134, octobre 2016

Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Crédits          Réseaux sociaux