La capacité de réassurance traditionnelle et alternative

La capacité totale de réassurance est en croissance continue depuis 2012 et ce malgré des résultats d’exploitation affectés par la hausse de la sinistralité. A fin 2020, elle atteint 517 milliards USD, en hausse de 7% par rapport à 2019. Elle est estimée à 532 milliards USD en 2021.

buldingLes capitaux traditionnels représentent 83% de la capacité totale du marché en 2020 contre 17% pour les capitaux alternatifs. La part de ces derniers était de 6% en 2012.

Fait nouveau, la capacité de réassurance traditionnelle a progressé d’une manière soutenue au cours des trois dernières années, alors que le niveau des capitaux alternatifs est resté plus ou moins stable.

Evolution de la capacité de réassurance : 2012-2020

En milliards USD
 2012201320142015201620172018201920202021 E
Capacité de réassurance traditionnelle
292320340332345345341394429441
Capacité de réassurance alternative
19486068758795888891
Capacité totale311368400400420432436482517532

E : Estimation

Source : AM Best

capacite reassurance

Pour AM Best, seuls 82% du total des capacités du marcé de la réassurance sont nécessaires pour répondre aux besoins actuels du marché qui se retrouve donc en excédent de capacité de près de 20%.

En 2021, et probablement en 2022, cet excédent de capacité n’entraine pas une baisse des taux comme par le passé. En fait, l’émergence des risques majeurs de type systémique des deux dernières années (pandémie, dérèglement climatique, cybercriminalité) pèse plus sur les taux que les excédents de capacité.

Capacité de réassurance traditionnelle

La capacité traditionnelle passe de 292 milliards USD en 2012 à 429 milliards USD en 2020. Elle devrait atteindre 441 milliards USD en 2021.

Malgré les lourdes pertes enregistrées au cours des dernières années, les réassureurs traditionnels restent fortement capitalisés. Les événements survenus en 2020, en particulier la pandémie du Covid-19 et la recrudescence des périls secondaires, n’ont pas détérioré la capacité du marché. Bien au contraire, de nouvelles capacités traditionnelles ont été apportées, soutenues par :

  • un contexte général d’incertitude et de prudence. Les réassureurs préfèrent conserver plus de réserves qu’auparavant dans le but de soutenir la croissance organique,
  • la solidité des résultats nets,
  • les opérations de levées de fonds entreprises par des nouveaux entrants (Vantage, Conduit Re et Inigo) et par les réassureurs existants,
  • l’amélioration des conditions de souscription et la hausse des tarifs depuis mi-2020.

Pour les réassureurs, la surcapacité n’affecte pas les conditions du marché. De plus, les fonds nouvellement apportés ne sont pas suffisamment importants pour opérer un retournement de tendance. L’abondance de capacité apaise en revanche les inquiétudes concernant l'exposition aux périls secondaires et le changement climatique.

Capacité de réassurance alternative

Le capital alternatif atteint un pic de 95 milliards USD en 2018 contre 11 milliards USD sept ans plus tôt. Après la hausse des pertes catastrophes naturelles de 2017, la capacité s’est stabilisée autour de 88 milliards USD en 2019 et 2020.

Les prévisions pour 2021, font ressortir un léger rebond de l’ordre de 3,4%.

Plus prudents quant à leur niveau d’exposition aux risques, les acteurs du marché alternatif devraient totaliser 91 milliards USD de capacité. Ces dernières comprennent des fonds ILS ainsi que d’autres véhicules d’investissement.

capacite reassurance alternative

Ratio combiné réassurance non vie

Au cours de la période 2016-2020, le ratio combiné moyen des réassureurs non vie s’établit à 102,4%. Le marché enregistre depuis 2017 une baisse de rentabilité technique avec des ratios combinés supérieurs à 100% au cours des quatre derniers exercices. Ce cycle baissier est entretenu par les pertes catastrophes naturelles.

Après avoir atteint un pic de 110,3% en 2017 avec une série d’ouragans majeurs (Harvey, Irma et Maria), cet indicateur, toujours supérieur à 100%, s’est ensuite amélioré pour redescendre à 101,9% en 2018 et à 100,1% en 2019.

C’est très affaibli que le marché de la réassurance affronte la crise sanitaire du Covid-19 qui met à l’arrêt des pans entiers de l’économie mondiale. Résultat, en 2020 le ratio combiné se dégrade de nouveau de 4,2 points pour s’établir à 104,3%.

Nouveau coup du sort, malgré les ajustements tarifaires apportés en 2021, les résultats techniques de l’année en cours ne devraient pas trop s’améliorer pour cause de survenance d’événements catastrophiques inédits.

reassurance ratio combine

Réassurance : retour sur fonds propres (ROE)

Le rendement des fonds propres (ROE) de l’ensemble de la profession atteint 2,5% en 2020 alors que la moyenne des cinq dernières années (2016-2020) s’établit à 4,3%.

D’un plus haut de13% en 2013, le ROE n’a fait que décliner pour atteindre un plus bas de 0,1% en 2017. Soutenue par les revenus des investissements, la rentabilité du marché s’est ensuite améliorée pour atteindre 9,4% en 2019. Elle retombe de nouveau à 2,5% en 2020. La crise sanitaire qui exerce une pression sur les réserves des réassureurs et favorise le maintien de taux d’intérêt bas est à l’origine de ce nouveau recul.

reassurance ROE
0
Votre notation : Aucun
Programme de publicité          Conditions d'utilisation          Copyright          Liens utiles          Réseaux sociaux          Crédits